Doodh patti (thé crémeux à la cardamome)

Doodh patti (thé crémeux à la cardamome)

Photo : Parhlo

L’auteure Kausar Mati partage avec nous sur StreetBuzz.pk une des meilleures versions de ce thé, que tous consomment dans les rues du Pakistan. Les stands de street food (dhaaba) abondent dans ce pays riche de son histoire culinaire et lorsqu’il est question de boire un bon doodh patti (bu au même titre que du café ici), c’est sur le bord du chemin qu’il faut s’arrêter.

Je n’ai pas pu m’empêcher de traduire, de véganiser et de partager la recette avec vous (avec permission, bien sûr), surtout après les excellents commentaires que j’ai reçu de la part d’un ami passionné de thé. De plus, la préparation du doodh patti est pour certains assez zen. Vous comprendrez pourquoi en l’essayant!

Fait 2 tasses | Se conserve, filtré, pendant 2 jours au frigo | Se double+

Vous aurez besoin d’un mortier et de son pilon*, d’une casserole moyenne, d’une louche et d’une passoire.

½ tasse d’eau filtrée
½ c. à thé + 1 c. à thé de thé noir
3 gousses de cardamome verte
2 tasses de lait de coco
Sucre au goût

Pilez légèrement les gousses de cardamome au mortier *ou écrasez-les avec le dos d’un couteau.

Portez l’eau à ébullition dans une casserole moyenne. Ajoutez ½ c. à thé de thé, puis poursuivez la cuisson 2 à 3 minutes. Ajoutez ensuite la cardamome, le lait de coco et 1 c. à thé de thé. À l’aide d’une louche, remuez la préparation constamment pendant de 15 à 20 minutes. De temps à autre prenez une quantité de liquide et reversez-la dans la casserole de très haut afin de l’aérer. Lorsque nous obtiendrez une une belle couleur caramel, filtrez le doodh patti dans deux tasses et sucrez-le au goût.

Le doodh patti est traditionnellement servi avec des biscuits secs légèrement sucrés ou des gâteaux.

Kausar Mati s’intéresse, entre autres, à la culture du Pakistan. Elle est anthropologue, recherchiste indépendante et rédactrice de contenu . On peut la suivre sur Twitter @kausarmati.